Monde de Fictions

Venez avec nous créer les plus merveilleuses histoires, dans la joie et la bonne humeur!
 
GalerieAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionÉvènementsPublicationsCalendrier

Partagez | 
 

 Lycée des paranormaux Livre I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
l'Archer des forêts

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 16

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Dim 27 Nov - 18:14

j'ai trouvé une photo d'une fille qui ressemble à mon perso :cyclops:


Édité par Admin
Désolée, mais j'ai retiré la photo, j'espère que ça ne te dérange pas, elle prenait trop de place... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Mer 30 Nov - 14:30

Super Margot!
Elle est super belle la fille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Mer 30 Nov - 17:15

Zoé

J'émerge difficilement de mon sommeil forcé. J'ai l'impression que tous mes sens sont bloqué, je n'entend rien, je ne vois rien et je ne sens rien. Je tente d'ouvrir les yeux pour la millième fois, mais c'est un nouvel échec... Je fais marcher les engrenages de mon cerveau à fond, pour essayer de trouver une solution. Alors que je m’apprêtais à laisser tomber et à gentiment patienter, un son d'abord infime, puis de plus en plus fort parvient à mes oreilles. On aurait dit des goûtes d'eau, mais, comme je fais partis de ces gens à l’intelligence très développée, je sais que ce liquide est plus visqueux que de l'eau. Brusquement, je sens des chaînes autour des mes poignets, et ressens leurs pression sur ma peau. Je sens également du sang couler le long de mes bras et la pierre froide d'un mur dans mon dos. Je sens mes pieds nu, ligotés ensemble et soudain, je vois. Je suis attaché à un mur, dans un pièce sombre et froide. Le liquide que j'entendais goûter est du sang, provenant du plafond. Hormis des flaques d'eau sale, il n'y a rien dans cette pièce. Je commence à frissonner. Puis, un écho me parvient.
-On dirait un couinement.soufflais-je, comme si on poussait un quelque chose avec de petite roues.
Le bruit se rapproche et la porte s'ouvre. Je reconnais alors une de mes anciennes camarades de classes, Lune. Sauf qu'au lieu de son air dépressif, elle arbore un immense sourire et un regard effrayant. Je déglutis.
-Lu...lune ?
-Bien dormis petit monstre ? Ou devrais-je dire Cobaye...
Mon rythme cardiaque ne cesse d'augmenter . Pourquoi fait-elle ça? Que lui est-il arrivé pour qu'elle soit comme ça ? Elle tire une sorte de table roulante, couverte d'un tissu, à côté de moi et me fixe.
-Qu'est-ce que tu vas faire de moi ?
Elle soupire.
-Toujours les mêmes question ! Pourquoi tu fais ça ? Que veux-tu ? tu vas me tuer ? Qu'est-ce que j'ai fais ? Qui es-tu ?
Mon deuxième caractère prend le dessus.
-Tu pourrais au moins répondre.
Elle ricane et retire le tissu, découvrant une collection de seringues et d’ustensiles bizarres. Chaque seringue contenait un liquide de couleurs différente. Elle me fixe en attendant ma réaction .
-Je ne te donnerais pas la réaction que tu souhaite.dis-je simplement
Elle ricane encore une fois. Puis tire une chaise de je ne sais où et s'assoit.
-Tu sais ce que je vais faire de toi ? Non, bien sûr. Et bien, c'est simple. J'ai besoin de tester certaines de mes inventions. Je vais tester sur toi, mais aussi sur tes amis et sur de pauvres humains. Certains de ces produits, feront de toi une loup-garou ou encore changeront ton apparence, ton caractère, tes souvenirs...
Elle laisse sa phrase en suspend, perdu dans ses pensées. Je frissonne à l'idée d'avoir un de ses produits maléfiques dans le corps. Mais là ou je frôle l'arrêt cardiaque, c'est quand elle sort de sous la table une immense aiguille qu'elle attache à la première seringue .
-Ne t'inquiète pas, je ne vais pas faire ça tout de suite. dit-elle en se levant.
Une jeune fille fait irruption dans la pièce, un bout de corde à la main.
-il se débat beaucoup, j'aurais besoin de l'aide de Lucile pour l'amené.dit-elle
Lune se lève et dégaine une batte de base-ball.
-Chut . Calmes-toi Lucile. Tu vas bientôt pouvoir le frapper. susurre la psychopathe à son arme.
Puis elle part. Lorsqu'elle revient, La fille l'aide à traîner un jeune homme assommé jusqu'à d'autres chaînes attachés au mur. Celles-ci sont en face de moi, je suppose que c'est pour qu'il me contemple en pleine souffrance, une fois qu'il sera éveillé . Elles lui déchirent ses habits, geste que je ne comprends pas, mais je suppose qu'elles ont opérés de la même manière avec moi, car je ne me sens pas aussi couverte que lorsque j'attendais dans les bois.
elles sortent de la pièce en refermant la porte derrière elles.Je me concentre pour analyser si l'homme qui me fais face est un surnaturelle ou non, mais sans réussite. Au bout d'un long moment d'attente, l'individu émerge. Il plisse les yeux et grimace , puis m’aperçoit.
-Que...Que.. Où suis-je ?
-Je me pose la même question. Mais si tu veux savoir, c'est deux psychopathe qui nous ont kidnappés et emmenés ici, afin de tester les inventions sur nous. dis-je en anticipant les prochaines questions .
-Tu es une chimère ? demande-t-il
-Je..oui, répondis-je étonnée, et toi ?
-Loup...
Il paraissait vraiment faible et mal en point . J'aurai bien aimé pouvoir lui transmettre de l'énergie, mais il était trop loin pour ça. j'essaie tout de même, on ne sait jamais... Je ferme les yeux pour me concentrer. Je les rouvre brusquement, en sentant que le liens énergétique à quand même été formé. J'envoie au type un peu de mon énergie en le fixant .Il se redresse .
-C'est toi qui as fais ça ? demande-t-il surpris
-Oui, je ne pensais pas que c'était possible à cette distance, mais bon. Dis-je
-Ah...Bah merci.
-De rien. Tu t'appelles comment ?
-Maxime.Et Toi ?
-Zoé.
Il inspecte du regard toute la pièce et s'arrête sur les outils de torture. Il frissonne et se tourne vers moi.
-Cela fait partit de ses inventions, apparemment, ces liquides peuvent faire de moi un loup-garou,ou alors changer mon apparence physique ou mon caractère. Enfin que des trucs dans le genre...lui expliquais-je
-Je vois...dit-il la mine sombre.
Après un instant de réflexion, il reprend.
-Alors comme ça tu as des le possibilité de faire des dons d'énergie?
-Oui, ça fait parti de mes dons de Chimère.
Des bruits de pas coupent court à notre conversation. Lune entre et se dirige vers moi. Elle pose sa batte de base-ball et empoigne la seringue.
-Profite bien du spectacle, dit-elle à l'intention de maxime.
Puis elle enfonce la grande aiguille dans mon cou. Elle n'appuie pas tout de suite au dos de la seringue pour m'injecter le produit, faisant durée le supplice . Mon corps entier se crispe sur ce bout de métal. Puis elle daigne enfin libérer le liquide dans mon artère. La souffrance me tombe dessus quelques secondes après. Je me tords dans tous les sens en hurlant. Après un long moment à me débattre, l'énergie me quitte en partie et je me laisse aller contre la paroi froide. Lorsque je redresse la tête, je ne vois plus pareil. Je... je peux même changer de vision (Rayon x,..etc). Je suis totalement perdue et très énervée contre cette c*nnasse. C'est alors que je sens de longues canines apparaître dans ma bouche, ainsi que des griffes pousser au bout de mes doigts.
-Bienvenue dans le monde des loup-garou ! dit Lune.
Je suis surprise de savoir qu'elle était encore là. Mais justement, elle repart. Je commence à suffoquer. je me tortille un peu, espérant trouver un position plus favorable à la respiration, mais pas moyen. Je commence à tousser. Puis un filet de sang commence à s’échapper de ma bouche, alors que je sombre dans l'inconscience .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Jeu 1 Déc - 20:48

Maxime

Je marche avec théo.
-...franchement elle n'en vaut pas la peine. Je serais toi, je la larguerais,me dit-il
-Ouais, mais je sais pas comment faire. Je veux pas lui faire du mal ou la provoquer...
-Ouais je comprends.
On avance en silence pendant les dix minutes qui suivirent, tout deux plongés dans la réflexion . Soudain, à un croisement de couloir, on croise la fille en question.
-Euh...Amia ? Je peux te parler ? lui demandais-je
Elle acquiesce et on s'éloigne. Je reprends .
-Bon écoute, je veux pas te blesser, mais on ne peux pas rester ensemble, c'est trop compliqué et ça fait plus de mal qu'autre chose. Je veux pas que tu crois que je ne fais pas d'effort, mais ce n'est tout simplement plus possible.
Elle se raidit et se tourne vers moi.
-Ok, dit-elle froidement
Puis elle part en courant. Aïe.
-Et merde ! Je le savais que je n'étais pas doué avec les filles !
Je pars en direction de mon dortoir. En chemin, je tape dans les cailloux en ronchonnant.
-Pauvre con ! Tout ce que tu sais faire c'est rendre triste les autres !
J'étais loin de me douter que ces bruits couveraient ceux de quelqu'un caché dans mon dos...
D'un seul coup, de forte main m'étrangle tout en m'empêchant de parler. Je m'apprêtes à frapper mon agresseur, quand une batte de base-ball viens faire connaissance avec mon front, m'envoyant dans les profondeurs de l'inconscience.

J'ouvre les yeux. Je suis traîné sur un sol froid, constitué de pierres tâches de sang . Puis je suis étalé au milieu d'une pièce. Je commence à reprendre mes esprits . Je me redresse d'un coup et en me retournant, je découvre une jeune fille à la peau très blanche et au regard voilé . Elle me fixe tout en serrant dans une main une longue corde et dans l'autre un poignard . Je me prépare à frapper, lorsqu'elle part par une des trois portes de la pièce. je tente de la suivre, mais ce bâtiment est pour moi, comme un labyrinthe... Elle réapparaît soudain, comme si elle avait toujours su que j'irais là. Cette fois, elle est accompagné d'une autre fille au teint cadavérique, qui est armée d'une batte. Je crois que je suis devenu un aimant à Batte, car celle-i aussi fonce pour me faire la bise. Je replonge dans l'inconscience.
Lorsque que je me réveil, je suis dans une pièce semblable à celle d'avant, enchaîné à un mur . Il fait froid ici. Très froid. Je peine à redresser la tête. J'aperçois une jeune fille, elle aussi prisonnière des chaînes. Je l'observe. Ses habits sont déchirés, découvrant ainsi son ventre plat et sa peau parfaite. Elle a l'air d'avoir froid, pas étonnant... Elle paraît soulagée de me voir réveillé. J'ai du mal à ordonner mes pensées.
-Que...Que... Où suis-je ?dis-je
Je suis totalement vidé de mon énergie et parler est un supplice pour moi.
-Je me pose la même question.
Puis elle m'explique ce qu'elle sais sur nos agresseurs et de ce qui va nous arriver. En l'observant, je remarque son aura surnaturelle.
-Tu es une chimère ?
Autant en avoir le cœur net...
-Je..oui.dit-elle surprise, et toi ?
-Loup...
Je suis à bout de force, et bien mal en point. Ma te tourne fortement et mon cerveau marche au ralenti. Mes yeux se ferme alors que je m'affaisse, vidé de mon énergie. Puis, je ressens comme un liquide chaud me traversé, une vague délicieuse. Je suis tout à coup revigoré et je me redresse.
-C'est toi qui as fais ça ?
C'était la seule explication vraiment fiable qui avait traversé mon esprit.
-Oui, je ne pensais pas que c'était possible à cette distance, mais bon.
On échange quelques informations, avant d'être interrompus par une des filles qui entrait . Elle empoigne une des seringues munies d'une très longue aiguille. Je frissonne.
-Profite bien du spectacle ! dit la psychopathe
Elle enfonce la totalité de l'aiguille dans le cou de Zoé, et attend quelques quelques instants avant de libérer le liquide. La jeune fille se met à hurler de douleur en se débattant.La voir comme ça me désole, je déteste voir les gens souffrir. C'est une réel torture pour moi d'entendre dans chacun de ses cris une douleur extrême. Elle ne cesse de gesticuler que lorsque l'énergie la quitte et elle se laisse aller contre le mur. Elle redresse la tête, ses yeux étaient déjà rouge, donc déjà flippants, mais là... Munis de cette fente verticale pour pupille c'était tout autre chose... Elle fixe son regard sur moi. Puis je vois nettement ses canines pointer et de longues griffes apparaître. Après de nouveau gestes de détresse, elle plonge dans l'inconscience, laissant un filet de sang couler d'entre ses lèvres.
Le temps passe, et elle ne se réveille toujours pas. Pour ma part, mes sens jusque là "effacés" par les coups reçus sur la tête, revinrent et ce n'est seulement à ce moment que je pris conscience qu'il y avait un lien créé entre nous... Elle l'a sûrement créé en lui transmettant son énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Elana

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 11:51

Amia

Je rentre dans "mon appartement " comme dis mon amie cassy. Je me laisse tombé dans un de mes vieux fauteuil en soupirant. Mon couple avec Maxime n'allait vraiment pas.Je voulais lui dire que je ne voulais plus être avec lui, mais...Sa sœur lui tomberait dessus à coup sûr, et cette fille connaissait ses points faibles comme personne. Je respire un grand coup pour me calmer. Si seulement il ne s'obstinait pas à vouloir continuer et s'il se rendait à l'évidence... Sa louve de sœur ne s'en prendrais pas à moi si s'était lui qui cassait . Je me lève et me dirige vers ma cuisine. J'ai la fâcheuse tendance de manger quand ça ne va pas. je m'installe à table pour grignoter des gâteaux. Soudain mon téléphone sonne .
C'est Cassy . Elle voulait savoir si j'allais à la fête de jenny. Mince ! J'avais totalement oublié ça ! Bon, je fait quoi ? Je reste là à broyer du noir ou alors j'allais m'amuser ? La réponse est évidente...

Je suis assise sur mon lit et je regarde Cassy et Ophé sortir tous les habits "potable" que je pouvais détenir. Soudain Ophé s'exclame:
-Waouh !Ça c'est parfait il me semble !
Et elle me tendit une petite robe noir . Je l'essaie. Ouais, c'est vraiment qu'elle me va super bien ! Puis Cassy interrompt le court de mes pensées en me montrant une robe bleu .
-Oui ?
-Je peux te l’emprunter ?dit-elle en me faisant sa tête de chien battu .
Je soupire.
-Oui vas-y .
Elle sourit et disparaît dans la salle de bain pour se changer.

Je me laisse tomber sur mon lit. La soirée à vraiment été gé-ni-ale ! Je m'endort tel-quel .
Le lendemain, alors que je parlais joyeusement de la veille avec mes amies, maxime m'interpelle. Il fait se que j'attends depuis si longtemps, il me largue. Mais mon côté sensible et timide ressort et je commence à pleurer, je m'enfuis pour ne pas qu'il s'en aperçoive. Je me réfugie dans ma chambre . Cassy m'y attendait.
-Je pensais que tu ne l'aimais pas ?dit-elle
-C'est le cas, mais je ne peut pas m'empêcher de pleurer dans ces cas là .

Un peu plus tard dans la journée, la sœur de max se rue vers moi. Elle me soulève et me plaque contre le mur.
-Pourquoi tu as fais ça ! Où est-il ? Dis le !
-De quoi tu parles ? Je ne comprends rien ! répondis-je
-Tu l'as enlevé parce qu'il t'as plaqué ! vociféra-t-elle
-Quoi?! Il a disparut ? dis-je étonnée
Elle me relâche visiblement surprise.
-Ce n'est pas toi qui as fait ça ? Ce n'est pas toi qui l'a fait soudainement disparaître juste après lui avoir parlé ?
-Non pas du tout, je suis partie juste après et il était encore là. Il se dirigeait vers son dortoir .
Elle grimaça en entendant le fait que son frère avait été punis et forcé à retourner dans dortoir avec les collégiens, pour son mauvais comportement . En effet, dans cette établissement, il y avait de tout, de la maternelles jusqu'à la fac .Bien entendu c'était des bâtiments bien séparés qui abritait chaque niveaux. Et d'ailleurs il n'y avait pas le même fonctionnement partout.
Élisa se mit à renifler l'odeur de son frère. Le directeurs et la sécurité arrivèrent . Il me regardèrent, méfiant.
-Ce n'est pas elle, c'est quelqu'un d'autres qui l'a enlevé. Il y a son odeur là. Dit-elle en montrant du doigt un buisson.
Un agent de s'avança . Il renifla et fouilla un peu partout.
-Elle a raison. Et c'est la même odeur que celle de Nina,la fille de l’orphelinat.
Puis les images du massacre de tous ses orphelin me revint en mémoire. Ça avait fait un scandale . Apparemment, une inconnue s'était infiltré dans le bâtiment, elle avait zigouillé tout le monde et avait enlevé une des jeunes filles, Nina . Et maintenant cette fille avait enlevé Maxime.
-on m'a justement communiqué ce matin qu'une jeune fille a été enlevé du côté de.....(faudra trouver un nom de ville)et que son amie a été comme... hypnotisé et elle s'est précipité pour la sauver, depuis on n'a aucune nouvelles...
-Théo. dis-je
Ils se tournèrent vers moi, ne comprenant pas ce que je voulais dire.
-Je l'ai vu partir en direction de la forêt de Fyloune (super nom dis-donc!) Une heure après avoir laissé Maxime tout seul.
-Merde ! Dit un agent.
Mon esprit est tout embrouillé, pourquoi les amis des disparus avaient-ils tentés de les sauver tout seuls.

Puis les jours se succédèrent et Jenny et Floriane disparurent elles aussi. J'étais terrorisée. Je me cachais, je ne sortais plus, je refusais de rester seule et je restais toujours les oreilles grandes ouvertes, afin de discerner un bruit suspect. Et malheureusement, un jour alors que je marchais en compagnie d'Ophélie dans les couloirs, lorsqu'elle s'effondra. En me retournant, je découvrir Nina, munie d'un batte....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 14:55

PDV LYNN :

J'avais la tête qui tournait, un rire strident résonnant dans celle-ci, j'avais froid très froid... Attendez où est-ce que je suis !? J'ouvre brusquement les yeux, j'étais attaché à un mur, impossible de m'en défaire...

-Tu es enfin réveillée petite louve, dit sadiquement une voix provenant de nul part.
-Qui est-là ?! Montrez-vous !!
-Oh mais je suis là...

Zoé apparaît soudain devant moi, j'étais soulagée de voir mon amie vivante...

-Zoé contente que tu n'est rien !! Détache-moi et sortons de cet endroit maudit, lui dis-je pressée.

Je regarde mon amie mais celle-ci ne bouge pas d'un poil mais qu'est-ce qui lui arrive ? Soudain elle éclate de rire, je ne la reconnaissait pas.

-Zoé ?

Elle s'approche et lève mon menton et me regarde froidement, j'en ai eu des frissons.

-Tu me fais peur Zoé, dis-je tremblante.
-C'est sur tu m'as toujours trouvé effrayante, répond-elle sèchement.
-Non...
-Oh si tu le penses...
-Qu'est-ce qui t'arrive, on est amie ?
-Amie, crache-t-elle en explosant à nouveau de rire. Laisse-moi rire, moi, amie avec une louve ! Tu fais pitié !
-Pas possible, sanglotais-je.
-Depuis le début Lynn je me servais de toi, Irina avait raison, les loups-garous ne sont que des monstres...
-N...Non...Non !!

Je me lève en sursaut, dégoulinante de sueur. Alors tout ceci n’était qu'un rêve ? Je regarde où je me trouvais, c'était une chambre de gars je ne m'attardais pas plus sur les détails que quelqu'un entre dans la pièce, je fis semblant de dormir.

-Elle dort encore Matt, dit une voix familière.
-J'y suis peut-être allé un peu fort, soupire mon frère.
-Non tu as bien fait, elle avait complètement perdu le contrôle sur sa louve, elle s'en serait voulut si elle t'avait fait du mal, dit une autre voix familière.
-Ouais...

On ferme la porte de la chambre, les personnes qui étaient avec Matt, c'est Will et Jake j'en suis sure !! Mais pas le temps de niaiser !! Il faut que je sauve Zoé !! Je saute du lit et ouvre la fenêtre, je saute de celle-ci (J'étais au premier étage), bon j'ai pas de problème pour l’atterrissage enfin presque...

-Oh Will, y'a un clébard dans la poubelle, crie Jake de la fenêtre d'à côté.
-Laisse c'est le vieux clebs de d'hab' !!

Jake ferme la fenêtre, je sors la tête de la poubelle, une peau de banane sur celle-ci. Une autre tête immerge, celle d'un chien, il me lèche le visage.

-Beurk ! C'est pas que je t'aime pas mais...Enfin tu m'as comprise !!

Je sors complètement de la poubelle, le chien me fixe avant de retourner à ses occupations dans les ordures. A mes pieds, il y avait une photo de...de... nan mais il est sérieux lui !! Il va m'entendre une fois tout ça terminé !! Je range la photo dans ma poche de jean puis je pars en direction de la vieille usine abandonnée.


~Voilà un nouveau chap, jsp pas mais je trouve que je me suis ratée sur la fin, dites-moi ce que vous en penser ^^ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elana

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 15:53

Super ! Mais tu peux me dire quelle photo c'est?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 15:55

Génial ! Moi aussi je veux savoir ce qu'il y avait sur la photo ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 15:56

Vous le saurez plus tard Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 15:57

Noooon ! stp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 15:58

Non Twisted Evil lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 15:59

byagtiuzegfilaguziet Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 16:03

Pas compris mais c pas grave ^^ sinon je poste bientôt la suite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 16:03

OKi XD moi aussi, je suis entrain d'écrire là ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 16:06

PDV LYNN :

J'avançais dans la forêt, mes sens en éveillent. Je ne sais pas ce qui se passe mais en tout l'atmosphère est pesante, il y a personne comme si les animaux avaient fuit la forêt... Tout à coup je sentis une présence dans l'air mais impossible de la localiser comme si la personne était partout à la fois !

-Je sais que vous êtes là, criais-je.

Personne ne répondit, étrange. Je restait tout de même sur mes gardes et continuait d'avancer, je sentis toujours la présence derrière moi mais il n'avait rien à moins que se soit... Mon intuition ne s'était pas trompée, jusque je n'ai pas eu le temps de réagir et donc je me retrouve sous le poids d'un jeune homme.

-Enfin je t'attrape, où est Maxime, demande-t-il froidement.
-De un qui es-tu, de deux je ne vois pas de qui tu parles et enfin de trois, tu ferais mieux de me lâcher si tu veux pas que je t'égorge !!

Surpris, il desserre un peu son étreinte ce qui me permet de le faire basculer ainsi je me retrouve à califourchon sur lui. J'en profite pour l'examiner, il devait avoir dans les 17 ans, il avait des cheveux bruns un peu bouclés et des yeux verts plutôt beau gosse surtout avec ses abdos... Je me mis une claque mentale, ce n'était pas le moment Lynn !
Il profite du moment d'inattention de ma part pour me faire un nouveau basculer et de reprendre le dessus. Nos visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, je commençais à rougir...

-Alors qu'est-ce qu'une gamine fait ici toute seule?
-Tu ne devrais pas me sous-estimer car tu risquerais de le regretter, j'en ai pas l'air mais je sais me défendre !!

Pour lui prouver, je lui place un coup bien placer dans les bijoux.

-La...La pute...

Il s'effondre à côté se tenant les partis intimes, j'en profite pour me lever et lui tire la langue.

-Je t'avais prévenue !!

Je cours me mettre à l'abri et au bout de dix minutes, je me cale derrière un arbre. Je tentais de reprendre mon souffle mes pupilles s'étaient rétractées et étaient devenues jaunes...

-Du...Du calme...je vais...pas aller...loin...Sinon...

Je prend une grande bouffée d'air comme Zoé et Matt me l'avaient conseillés ce qui calma ma louve aussitôt. Une fois calmée, je me lève il faut que je me dépêche avant qu'il soit trop tard ! Soudain un loup brun se tenait devant moi, ce n'était pas le moment !!

-Gentil, je ne te veux aucun mal, lui dis-je doucement.

Le canidé montre les crocs, ma louve se redresse en colère.

-Je sais, pensais-je.

J'attrape une pierre assez pointue et m'entaille le poignet avant de le montrer à l'animal.

-Tu vois, lui montrais-je.

Le loup continuait de me fixer, je respire un bon coup pour calmer ma louve.

-Si je suis ici c'est pour retrouver mon amie, elle a été capturée par une psychopathe. Je t'en pris crois-moi... Et si tu veux manger quelque chose, y'a un con pas loin qui doit être au sol, rigolais-je pour détendre l'atmosphère.

Apparemment ça ne lui as pas fait rire parce qu'il me sauta dessus, je fermais les yeux.

-Tu sais ce qu'il te dit le con, dit une voix familière.

J'ouvre doucement les yeux et qu'elle ne fut pas ma surprise quand je vis le jeune homme que j'avais auparavant mis K-O.  A ce moment là je ne comprenais plus rien mais alors rien !! Il a du sûrement voir mon incompréhension car il explosa de rire.

-Hey, je te signale que je suis là, lui rappelais-je.
-Sans rigolé je t'avais pas remarqué gamine.
-Tu te rappelles que la gamine comme tu dis t'as mis hors tapis ( sa rime^^) !!
-Si tu refais ça je te tue, menace-t-il.
-Mais bien sûr !!

Soudain je sent une odeur nauséabonde comme quand j'ai trouvé le portable de l'agresseur de Zoé apparemment je n'étais pas la seule à l'avoir sentis.  On se relève et on se mit dos à dos puis un rire diabolique résonne dans la forêt.

-Je crois qu'on a pas e choix on recherche tous les deux la même chose alors autant s'allier, soupire-t-il.
-Ouais c'est la première et dernière fois !! Au fait je m'appelle Lynn !!
-Théo !!

Puis on se met à courir en direction du rire maléfique. Attend-moi Zoé j'arrive pour te sauver !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Sam 3 Déc - 17:51

Zoé
Je me réveil, je suis détaché. Je suis allongé sur une veste au sol. Bizarre... au dernière nouvelle, j'étais pendu par quatre chaînes à un mur, mais bon ce n'est pas plus mal. Je me redresse . Maxime n'est attaché que par une chaîne, l'empêchant de partir. La porte à l'air fermée à clé et je perçois une caméra dans chaque coin de la pièce. Étrange... Ce n'est pas bon tout ça... Pas bon du tout. Soudain, un bras métallique m'empoigne par le cou et un autre m'injecte un produit dans les veine . Encore ! C'est quoi leur délire avec ça ! Soudain je sis prise d'une rage folle, il faut que je tue il faut que j'étripe quelqu'un même plusieurs personnes si possible. J'ai envie de sentir l'odeur du sang et de la peur . J'ai envie d'enfoncer mes griffes et mes crocs dans de la chair, et entendre crier de douleur. Je me redresse et renifle l'air. Quel chance, il y a un loup dans la pièce... Pourquoi ne bouge-t-il pas ? Je m'avance près de lui, en inspirant profondément pour sentir sa peur . C'est si fort que ça m'en fait frissonner de contentement. je lui empoigne son membre avant libre et m'appuie sur se membres postérieure pour l'immobiliser. J'entends comme une voix qui veux me rendre la raison. Mais je l'ignore et commence à poser mes griffes sur le torse musclé du surnaturelle. J'appuie un peu et entends son rythme cardiaque s'accélérer . Je grogne de plaisir. Je les enfonce un peu. Je le sens se crisper. La voix vient me gâcher mon plaisir. Je la repousse violemment. Et reprends là où j'en étais. J'appuie encore un peu et souris en le voyant grimacer. Je sens du stress et une grande peur dans l'air. La voix revient. Je la repousse, mais cette fois elle ne part pas totalement. Je la laisse comme ça et me reconcentre sur le loup. J'enfonce mes griffe entièrement dans sa peau. Je le sens lutter sous mon poids . Puis je ressort un peu mes griffes et j'attends qu'il se détende un peu et déchire sa peau violemment des pectoraux au abdos les plus bas. Il cri . je suis heureuse .
" Zoé !!! Reviens ! tu es entré en frénésie tu ne te contrôle plus ! Arrête !!"
Je sursaute, quelqu'un vient de me parler dans ma tête. Puis mes griffes se résorbes et ma vision redevient normale. Puis je me rend compte...
J'écarquille les yeux. Comment ai-je pus faire ça ? Comment ais-je pu le blesser ?
-Je...je suis désolée
Puis je rougis en m'apercevant que je suis à califourchon sur lui. Je retire la main qui tenais son bras et je me mets à côté de lui .
-Je... comment on fait pour soigner ça ? demandais-je en pointant du doigt les griffures.
-T'inquiète je vais cicatriser .répond-il
-T'es sûr ?
Il sourit .
-On dirait que tu m'aimes bien !
-Non c'est juste que les corps si musclés c'est rare et que je viens d'en gâcher un !
Il rit . Je fixe ses blessures. En effet, je les vois se résorber .
-Peut-être que tu aimes mon corps, mais moi je t'aime bien .
Je rougis et lui souris.
-comme c'est mignon ! dit une voix glacial dans mon dos . Je me retourne et là... Lune armée de Lucile. Les bras métalliques m'empoignent .
-Marche, dit-elle en menaçant de frapper Maxime.
La deuxième fille entre et m'enchaîne . Le fait de me retrouver une nouvelle fois pendue par les poignets, m'horripile. Elles rattachent Maxime aussi, puis s'en vont.
-Vous ne serez bientôt plus tout seul !dit lune en fermant la porte
"-Maxime?
-Oui ?
-Rien, je voulais juste savoir si ça marchait toujours.
"
Maintenant qu'on avait un moyen "secret de communiquer, on pouvait préparer des plans...
"-Je t'entends tu sais.
-Quoi?
-Tu penses fort. Mais c'est une bonne idée de faire un plan .
-Ah. Mince.
-Dis-moi, on dirait que tu as deux caractère ou un truc dans le genre...je sais c'est bizarre.
-Ouais, depuis que je suis chimère, un deuxième caractère ce manifeste de temps en temps, mais c'est de plus en plus souvent et j'ai de plus en plus de mal à lui résister.
-Ne résiste pas.
-Quoi? pourquoi ?
-C'est comme ça, on change tous plus ou moins de caractère en devenant surnaturel .
"
On cesse notre conversation, tout deux plongés dans dans nos réflexions.
"-..la porte et ensuite on part et...
-Tu penses trop fort.
-Ah désolé
."
J'avoue que c'est une sensation vraiment bizarre d'entendre les pensées des autres. Surtout lorsqu'on ne s'y attend pas... Je regarde Maxime en pleine réflexion . Hmm il est beau ! J'ai très envie de toucher ses abdos... Je le vois se tourner vers moi, étonné.
"Là tu pense très fort."
Merde ! Il m'a cramé !
"Là aussi"
Il se met à rire en silence . Je lui lance un regard faussement menaçant.
"-C'est ça rigole... "
Il rit de plus belle en entendant mon commentaire. Je lui tire la langue.
"Quel geste puéril "
Je lui montre les crocs et rigole . Je n'aurais jamais pensé qu'un jour, je me retrouverais enchaîné à un mur avec en face de moi quelqu'un dans le même cas que moi et deux psychopathe qui me torture avec des liquides bizarres, et que je pourrais quand même rire et être un peu heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Mar 6 Déc - 20:35

Zoé
Plusieurs heures s'écoulent, avant que Lune  ne revienne, traînant une jeune fille  et un jeune homme . Elle les attachent, le métamorphe à mes cotés et le caméléon deux chaînes plus loin  que Maxime. Les deux sont inconscient.
"Bon ou mauvais signe qu'ils soient là ? demande Maxime
-Hmm...Bon, si on est égoïste et mauvais, si on ne l'est pas.
-tu peux développer ?
-Si on est plusieurs, on souffrira moins, parce qu'il y aura plus de victimes.
-Pas faux, mais en étant plus, on a plus chance de s’échapper .
-Bon signe alors."

Le garçon commence à gigoter  au bout de ses chaînes, mais il ne se réveil pas. La collaboratrice de Lune entre et s’approche de lui. Elle lui plante une seringue dans le cou et lui injecte un liquide transparent. Il se réveil. Elle fait de même avec la fille, puis, part sans un mot. On a le temps d'expliquer aux nouveau ce qui se passe, ce qui a pour effet de les faire pâlir. Apparemment, Maxime connais la fille, elle s'appelle Jenny. Ils étaient ensemble dans un établissement spécial surnaturels. Si on survit, j'y vais à coup sûr ! Mais mes pensées positives, sont assombrie par l'entrée de Lune. Elle aussi traîne deux personne.
-Lynn!
-Théo !
Maxime et moi avions criés d'une même voix. Cet attachement fit sourire la psychopathe. Elle attacha mon amie à côté de maxime et Théo à ma droite. Je ne peux retenir l'insulte qui brûle mes lèvre.
-Connasse ! dis-je à l'intention ma tortionnaire
Elle rit, heureuse que je la haïsse . Je donne un peu de mon énergie à la louve. Elle se réveille, Théo aussi d'ailleurs . Il écarquille les yeux en voyant son ami.
-Que se passe-t-il ! Maxime ça va ? dit-il affolé
-Oui t'inquiète, je suis juste enchaîné à un mur, avec une blessure qui aurait dû cicatrisée, mais qui n'en fait qu'à sa tête. Au fait zoé, tu pourrais, hum.. établir un lien avec Théo ?
-Ta gueule abruti, dis-je les dents serrée, si elles s'en rendent compte s'est foutu !
Décidément, maintenant que je suis loup garou, je suis beaucoup plus agressive et autoritaire.  Thé o me regarde étonné .
-Elle a du caractère ta copine dis-donc ! dit-il
-Copine ? Où tu vois une copine toi !?
Tout le monde rit. Puis, Lynn grogne. elle marmonne quelque chose . Maxime écarquille les yeux.
-Elle aussi dis-donc !dit-il
Elle se redresse et m'aperçoit, mi-soulagée mi-affolée. Elle tente de se libérer.
-Laisse tomber, ça sert à rien, on a déjà essayé. dit Maxou
Puis Lune entre et active les quatre caméras. Oh non ! Je commence à stresser. Elle se tourne vers moi.
-TU sais ce que ça veut dire ma chérie . Et cette fois, on fera en sorte que tu ne te calme pas à la moindre griffure, aussi grosse soit-elle.dit-elle en caressant la marque de maxime .
Il grimace.
"T'as mal ?
-Non tu crois ? "

Puis elle sort et ferme la porte à clé. Tout le monde se tourne vers moi.
-Qu'est ce que ça veut dire ?
- Qu'elle va me faire entrer en frénésie, sachant qu'elle m'a transformé il y a peu, et qu'elle va me libérer, pour que...je ... enfin voilà quoi.
Théo déglutit avec un très fort bruit. Je respire. Pour anticiper et pouvoir me calmer une fois devenu folle. Les bras métalliques m'empoigne la gorge et me plantent  une nouvelle fois une seringue. Un sentiment de rage monte en moi, balayant toute forme de raison. Je me débat rageusement, pour me libérer de cette emprise, j'ai besoin se déchirer la chair et sentir le sang couler. Je suis enfin libérée et je saute au sol. Je renifle l'air. Celui qui a le plus peur, c'est le loup que j'ai blessé la dernière fois. Je préfère prendre d'abord une proie inédite. J'ai le choix . Une jeune caméléon gigote dans tous les sens, tentant de faire céder une chaîne, la retenant seulement par un seul bras. Je me dirige sans bruit vers elle. Quelqu'un cri et elle se retourne, fais tomber à l'eau mon plan d'attaque surprise. Je grogne à l'intention de celui qui l'a prévenu. J'hésite, la balance, où la créature affolée ? Je fais mine de m'avancer vers la caméléon  et me retourne au dernier moment,  pour sauter sur un jeune métamorphe. Je l'immobilise de la même manière que le premier  et respire l'odeur de sa peur . Je regarde son bras découvert. Quelle peau parfaite. Un peu trop d'ailleurs, alors je plante mes crocs dedans et suce un peu son sang. Je grogne en l'entendant crier. Douleur et peur saturent l'air. Je déchire son t-shirt et le mord une nouvelle fois en dessous de côtes . Il hurle de douleur. Je regarde son sang couler . Satisfaite, je me tourne vers la jeune caméléon . Je m'avance, en grognant de plaisir lorsqu'elle se recroqueville dans un coin. Une personne commence à parler dans mon dos. je grogne pour le prévenir, mais il continu. Je me retourne et vois ma première victime, le loup me parle en faisant de grands gestes. Je le regarde curieuse. Je me rapproche. Je le fixe, puis une voix me parvient, encore cette voix qui hante ma tête.
"Zoé ? calmes-toi je t'en supplie ! Aïe !" Je sursaute, elle avait dit Aïe ? en même temps je je plantais mes griffe dans la chaire du loup. Je recommence plus loin. Et la voix se plain encore une fois.
"Zoé je t'en supplie arrête! " Je reviens à moi. je suis à nouveau à califourchon sur Maxime, et je lui ai planté mes griffes dans les côtes .
-Oh! Noon ! je suis désolée !
Je me décale et regarde ma victime, en larme. Il grimace.
-T'inquiète...
-Ne me dis pas que tu  vas cicatriser, car la dernière fois, ça ne l'a pas vraiment fait ! le coupais-je
Il me montre d'un signe de tête une personne derrière moi. Je me tourne et vois avec  horreur Théo avec un bras et tout le côté droit couvert de sang, il est tout pâle et sa tête pends mollement.
-oh mon dieu !
La je n'en peux plus d'avoir fais autant de mal et je fond en larmes. Maxime me serre de son bras libre. Puis je me dirige vers le métamorphe et pose ma main sur son cou. Je lui transmet une grande part de mon énergie et m’écroule épuisée.


Dernière édition par Admin le Sam 14 Jan - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Mar 6 Déc - 20:42

Super juste c ki Thomas?? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Mer 7 Déc - 14:43

Euh... désolée de te décevoir, mais il n'y a pas marqué Thomas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Mer 7 Déc - 16:05

Zoé
J'émerge doucement, bercé par le bruit autour de moi. Au bout d'un certain temps, je commence à distinguer ce que disent les voix.
-...sa stratégie, c'est de nous trafiquer avec ses produits bizarre et de nous voir s'entre tuer à petit feu...
Je redresse la tête. et regarde en direction de Théo, il a déjà commencé à cicatriser, mais il n'est en très grande forme.
-Ça va ? demandais-je
-Oui, ne t'en fais pas.dit-il, et toi ? quand je t'ai vu allongée par terre, j'ai eus peur que tu sois morte.
-Non ne t'en fais pas, c'est juste que je n'avais plus d'énergie.
Je sursaut en me rendant compte que je pouvais bouger. Je ne suis pas enchaînée ! Je vois les bras métalliques s'approcher de moi. Noooon ! je donne un violent coup de pied dedans et me plaque contre un mur, pour ne pas être prise par derrière. Après plusieurs minutes de luttes, ils réussissent à m'injecter le produit.
Je renifle l'air, il sont tous très apeurés. Je me dirige une fois de plus vers la caméléon. Puis, quelqu'un grogne derrière moi. Un grognement de rage, et lourd d'avertissement. Qui ose me défier ainsi ? Je me retourne et vois une jeune louve. Je grogne en m'approchant d'elle. Elle tente de me griffer et de me mordre, mais je suis plus rapide, et quelques secondes plus tard, elle est immobilisée. Je la regarde en me demandant ce que je peux bien lui faire. Ça y est j'ai trouvé. Je mords dans un de ses bras à plusieurs reprise, puis passe à l'autre, mais celui-ci, je le griffe . Je la regarde crier de rage et de douleur et se débattre sans grande conviction. Satisfaite, je me retire rapidement . Je me dirige vers la caméléon et l'immobilise aussi. D'une griffe, je lui marque le visage, puis je fait le tour de son mollet, traçant un cercle de sang, et enfin je la mord à l'épaule. Bien entendu, elle cri. L'odeur de sa peur est très forte. Je grogne de plaisir en la voyant pleurer à chaudes larmes. Soudain, je suis saisis d'une très grande fatigue, et je me laisse tomber au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Camouille

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Jeu 8 Déc - 20:42

PDV LYNN

On était devant l'usine abandonnée, j'allais rentrer quand Théo pose sa main sur mon épaule.

-Quoi, dis-je sèchement.
-Tu comptes rentrer comme ça sans un plan en tête !
-Nos amis sont sûrement en train de se faire torturer et toi tu veux y aller à la James Bond !! Alors là sans moi !!

Je rentre dans l'usine, Théo derrière-moi.

-Pas si vite, dit-il.

J'ignore sa demande et continue d'avancer quand un rire résonne dans toute l'usine.

-Elle nous nargue, dis-je énervée.
-J'avais pas remarqué...

Je vais finir par le tue si il continue !! Je renifle l'air mais seulement une odeur répugnante de sang parfume la pièce, j'en ai la nausée.

-Tu sens quelque chose, demande-t-il.
-Non juste l'odeur du sang sinon rien...
-En fait tu sers à rien !

Je lui montre les crocs, encore une remarque et je l'enterre quelque part vivant !

-Bienvenue mes deux futurs cobayes, arrive l'agresseur de Zoé.
-T'es qui toi, demande Théo.
-Je m'appelle Lune...
-Tu parles d'un nom, ricanais-je.

Lune me regarde froidement, je sais pas ce qui tourne pas rond chez elle en tout cas elle est très flippante !

-Où sont nos amis, déglutis-je.
-Vous le saurez bien assez tôt, dit-elle sadiquement.

J'entendis un bruit sourd au sol, je me retourne et vis Théo évanouit au sol vers lui une fille avec une batte. J'allais me retourner quand Lune s'agrippe à moi m'immobilisant quand  à l'autre elle s'approche de moi et me donne un coup de batte dans l'estomac, j'avais mal mais elle en avait pas encore fini car elle continua jusqu'à se que je crache du sang. Lune me lâche et je tombe au sol mais j'étais encore consciente, elle pose son pied sur mon dos et rit.

-Je sens que je vais bien m'amuser à te torturer petite louve !!

Elle attrape une seringue dans sa poche et me pique au niveau du cou après plus rien seulement le noir totale...
J'ouvrais peu à peu les yeux, j'entendais des gens discuter mais je ne fit pas gaffe de qui c'était.

-Putain ma tête, si je l'attrape je vais lui rendre les coups au centuple !!
-Elle aussi dis donc, dit un gars à côte de moi.

Je regarde autour de moi il y avait Théo malgré le fait que je le déteste, j'étais contente de le voir, il y avait aussi un loup, un métamorphe et un caméléon et je vis Zoé. J'étais soulagée de la voir mais aussi inquiète, son odeur n'était pas comme d'habitude...  J'essaye de me libérer mais impossible, le loup me dit qu'il avait déjà essayé mais je l'ignora quand quelqu'un entre dans la pièce. Lune ! Elle active des caméras et s'approche du gars que je viens de remarquer est torse nu et il avait une grosse cicatrice encore pleine de sang sur le torse, Lune touche sa blessure et il frissonna.  Elle repart en refermant à clé, je me tourne vers Zoé qu'est-ce qu'elle voulait dire par que « tu ne te calmes à la moindre griffure » ?

-Qu'est-ce que sa veut dire, demande Théo.

Zoé nous explique vaguement puis je compris seulement quand des bras empoigne mon amie par le cou et la pique. Je ne reconnaissais plus mon amie, elle se libère et se jette au sol nous dévisageant un part un puis s'arrêta sur la caméléon. Merde si je pouvais bouger ! Théo détourne son intention mais malheureusement pour lui sa n'a pas beaucoup plut à Zoé... Puis elle va pour retourner sur la caméléon mais cette fois l'ami de Théo la distrait mais en paya le prix jusqu'à que enfin Zoé se calme. Elle s'évanouit après avoir fait quelque chose à Théo, alors là Lune tu vas le regretter, ta mort ne suffira même pas à me calmer pour tout ce que tu as fait !!
Je me tortillais dans tous les sens afin de me libérer mais en vain, Théo avait repris connaissance mais il était dans un sale état, le pote de celui-ci Maxime je crois nous expliqua se que Lune avait l'intention de faire quand je remarque Zoé émergeait de son sommeil, elle regarde Théo inquiète. Je déteste de la voir comme ça.... Je vis qu'elle était détachée on a peut-être une chance de s'échapper malheureusement je me suis réjouie trop vite car ça recommençait...
Zoé était à nouveau en frénésie,  elle se dirige vers la caméléon et celle-ci était terrorisée, il faut que je fasse quelque chose ! Je sors les crocs et mes yeux deviennent jaunes et je lance un grognement, elle s'approchait de moi mécontente que je l'ai dérangée. Je tentais de la griffer et de la mordre pour le montrer qui était la dominante ici mais comme j'étais attachée elle prit vite le dessus et s'attaqua à mes bras, à force de me débattre je perdis vite mon énergie et arrêta ce qui réjouissait la louve et continue sa chasse cette fois-ci sur la caméléon puis s'écroule de fatigue.

-Sa te plaît de nous voir souffrir derrière ton écran, criais-je à l'intention de Lune. Moi non alors viens là qu'on règle sa !!
-Justement c'est à ton tour petite louve, ricane-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Ven 9 Déc - 20:12

Zoé
Je me réveil sur un tapis de mousse. Je lève la tête. je vois lynn sous sa forme Lupine se battre avec un loup, dans un tourbillon de couinements. Je suis à l'abri de la pluie. Je me transforme, priant pour pouvoir me contrôler. Et oui! J'y arrive ! Je saute sur le loup, et à nous deux, on l’abat rapidement. Puis je retrouve ma forme humaine, et m'assois au pied d'un arbre. Mon amie me rejoint, elle se tourne vers moi:
-Ça va c'est pas trop dur ? demande-t-elle
Je sais qu'elle veux parler de mon self-contrôle.
-Tant qu'on ne me dope pas avec un liquide bizarre, ça va. dis-je simplement.
Elle rit.
-Si on m'avait dit qu'il me fallait une histoire comme ça pour maîtriser ma louve...
-Ouais, moi c'est pareil, je ne pensais pas qu'un jour je serais loup-garou. Enfin, le principale c'est qu'on puisse se contrôler.
-Je sursaute lorsqu'un rire glacial résonne dans la forêt.
- Votre contrôle n'est que temporaire...dit une voix, la même qui avait rigolé.
Lune! Quelle c**** cette fille ! Pendant que nous parlions, la pluie a cessé. Je me lève et commence à avancer, sans prêter attention à mon amie qui râle.
-Si on allait voir un peu cette forêt ? demandais-je
Elle passe devant moi en criant à l'intention de Lune:
-Tu pourrais me répondre!
-Toi aussi, lui dis-je
Elle se retourne.
-C'est pas le moment toi ! répondit-elle rageusement.
Je soupir et pars. Dans ces cas là, il vaut mieux l'ignorer. J'avance sans bruit, tous les sens en alerte. Ça ne m'étonnerais pas si Lune nous avait tendue quelques pièges.
Soudain, on tombe nez à nez avec un mur légèrement incurver. Ce qui signifie qu'il est en cercle, donc qu'on est piégés...
-Il doit faire le tour de la forêt. soufflais-je
Puis j'entends un sifflement aigu. Je tombe lorsqu'une fléchette m'arrive dans le cou et me paralyse. Mon esprit s'embrouille. La louve en face de moi, elle est gentille ? méchante ? Je ne sais plus... Puis je suis prise d'une rage folle. Je lui saute dessus et la mords, la prenant par surprise. Elle me dégage violemment, me projetant contre un arbre . Je retourne à la charge, ne souhaitant qu'une chose, la tuer. je donne des coups de griffes, je bloque ses coups et je frappe. Je ne remarque quasiment pas sa transformation en loup. Je continue à m'acharner sur elle. je sais qu'elle est entrain de s'affaiblir. Elle me repousse et prend forme humaine, pour filer en haut d'un arbre. La suivre, où attendre qu'elle est faim ou soif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
l'Archer des forêts

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 16

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Dim 11 Déc - 13:22

J'ai pensé à un autre truc surnaturel pour mon perso : elle peut se transformer en chat, mais des fois ça arrive sans qu'elle contrôle la transformation, et je lui ai aussi inventé un petit frère, Lucas, qui a 11 ans, qui est très curieux et qui adore le sport. Voilà !

Hélise
..................................

Je suis en cours de maths, et j'essaie de me concentrer. On a entamé le "grand 5" de la partie cours : les multiplications de vecteurs. Je trouve ça trop fastoche ( :P ), ce qui me permet de penser un peu à autre chose. Mon esprit se dirige directement vers la disparition de Zoé et de Lynn : cela fait maintenant 2 jours qu'ils ont disparus (soit depuis mercredi en gros). Je pense que je vais partir à leur recherche ce soir, après mon cours d'espagnol (ça tombe bien, car je n'ai que espagnol cet aprem, la prof de SES n'étant pas là). J'appellerai mes parents pour leur dire que je reste une heure ou deux en étude autonome. Voilà un plan parfaitement élaboré. Bon, revenons-en aux maths; le prof nous demande maintenant de sortir nos cahiers d'exos, tout en saisissant un paquet de feuilles d'exos sur son bureau. Il m'en donne, je marmonne un vague "merci" et me mets au travail. Je mets vite au travail.
Juste avant que j'aie le temps de finir le deuxième exo, la sonnerie retentit et nous rangeâmes toutes et tous nos affaires.J'ai pensé à un autre truc surnaturel pour mon perso : elle peut se transformer en chat, mais des fois ça arrive sans qu'elle contrôle la transformation. Voilà !

Hélise
..................................

Je suis en cours de maths, et j'essaie de me concentrer. On a entamé le "grand 5" de la partie cours : les multiplications de vecteurs. Je trouve ça trop fastoche ( :P ), ce qui me permet de penser un peu à autre chose. Mon esprit se dirige directement vers la disparition de Zoé et de Lynn : cela fait maintenant 2 jours qu'ils ont disparus (soit depuis mercredi en gros). Je pense que je vais partir à leur recherche ce soir, après mon cours d'espagnol (ça tombe bien, car je n'ai que espagnol cet aprem, la prof de SES n'étant pas là). J'appellerai mes parents pour leur dire que je reste une heure ou deux en étude autonome. Voilà un plan parfaitement élaboré. Bon, revenons-en aux maths; le prof nous demande maintenant de sortir nos cahiers d'exos, tout en saisissant un paquet de feuilles d'exos sur son bureau. Il m'en donne, je marmonne un vague "merci" et me mets au travail. Je mets vite au travail.
Juste avant que j'aie le temps de finir le deuxième exo, la sonnerie retentit et nous rangeâmes toutes et tous nos affaires.

Sur le chemin du retour de chez moi, je me triture les méninges pour trouver par où je pourrait commencer à chercher pour retrouver Lynn et Zoé. Le lycée : non, trop évident. ça serait vraiment con de cacher des prisonniers dans un endroit public. Euh... où d'autre ? Je réfléchis à fond pendant quelques instants, et trouve un autre endroit : une forêt que Zoé a mentionné un jour quand nous parlions des endroits que nous aimions, où nous pouvions s'entraîner ou juste échapper à nos obligations. Au même moment, j'arrivai devant chez. Vu que c'est vendredi, mon frère mange à la cantine car il a club de l'AS (= Association Sportive) et ma mère finit à 13h. Donc en théorie, seul mon père devrait être rentré. J'ouvre discrètement la porte et me faufile à l'intérieur. Puis, je mets la table et me prépare à manger.

13h15

Je suis sur le chemin menant à la forêt. Je marche tranquillement quand, tout à coup, je perçois des voix masculines au loin. Instinctivement, je me fige, ne sachant si je devrais me planquer ou si je devrais attendre que les propriétaires de ces voix se montrent. Je décide de me cacher derrière un bosquet de petits noisetiers touffus. Je vois apparaître la bande de Matt. Argh, qu'est c qu'ils foutent ici ??!!! Il faut pas qu'ils me voient !!! :face: J'essaie de changer de position ( car je suis en train de m'appuyer que sur une jambe et c'est franchement pas confortable !!) mis je marche sur du bois pourri qui pousse un gros craquement pas du tout discret. Je me fige, essayant de ne pas faire un bruit de plus. Malheureusement, un des gars, Will, m'a repérée; je le vois qui fait signe à ses copains qu'il va voir (je crois qu'il y a que lui qui m'a vue, ouf ( )). Il se glisse vers "mon bosquet" et m'interpelle :

- Hélise ! J'tai vue ! (avec un grand sourire).
- C'est bon, je sors, ronchonnai-je.
- Bah alors, qu'est ce que tu fais cachée dans un buisson ? me demande t-il (je vois très bien qu'il se retient de ne pas rire !!).
- Euh.. J'ai cru voir un oiseau super-rare !! dis-je comme ça.
Il me regarde, un peu étonné, et enchaîne :
- Euh... ok. Viens avec nous si tu veux, on cherche Lynn. ça fait genre 2 ours qu'on l'a pas vue ! Matt s'inquiète.
- Ok, je viens avec vous.
Je fis une pause.
- Will ?
- Oui ?
- En fait, moi aussi je cherche Lynn... et Zoé aussi.
- Aha, je me disais aussi c'était chelou ton histoire d'oiseau, rigola t-il.

Nous rejoignîmes la bande et j'expliquai à Matt ce que je pensais faire pour retrouver les filles ( ou en tout cas, essayer de les retrouver !!).

Voilà voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Dim 11 Déc - 13:26

C'est cool, mais je viens de repenser à un truc, dans ton premier chap, tu dis que tu aides Zoé et Irina en maths, mais zoé est une grande surdouée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 15

MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   Dim 11 Déc - 15:43

Zoé
Je sors de mon état sanguinaire lorsque de la pluie glacée me tombe dessus, alors que j'attendais depuis un quart d'heure au pied d'un arbre. J'aperçois Lynn.
-Tu peux descendre ! Je suis redevenu normal !lui criais-je.
Méfiante, elle se laisse glisser le long du tronc . elle s'avance doucement vers moi.
-t'inquiète Lynn. dis-je
Une larme s'échappe de ses yeux et elle se jette sur moi pour me serrer dans ses bras.
-Je suis désolée, murmurais-je On se dirige ensuite vers un Immense arbre pour se protéger. Sous cet arbre, pousse de gros bouquets de plantes , garnis de fruits colorés.
"-Cet un piège ! Ces fruits vont te faire rentrer en frénésie !
-Maxime ? Comment sais-tu ce qui se passe ?
-parce qu'elle a installée un écran devant nous, pour qu'on vous regarde vous entre tuer."
-Lynn! n'y touches pas ! criais-je e la voyant s'approcher des fruits
- Pourquoi ?
-à ton avis ? Tu pense vraiment que cet folle dingue de Lune, va nous donner à manger comme ça ? Je pense plutôt qu'ils sont empoisonnés.
Elle s'assoit.
-J'ai faim !
-Dis-toi que moi je suis enfermé depuis longtemps que toi.
Elle pose la tête sur ses genoux en soupirant. Je la comprends. Je commence à désespérer. Je ne pense pas qu'on puisse sortir d'ici vivants... pour couronner le tout, on va mourir dans d'atroces souffrances... Une larme coule sur ma joue, suivit d'une autre, et encore une...
"-Pleures pas !
-Je peux pas faire autrement, je sais que je vais mourir et je sais aussi que ça va être bien douloureux.
-Ouais... Mais tu sais, d'après jenny, dans notre établissement, environ deux heures après mon enlèvement, ils ont commencé à me chercher et ils savaient déjà que c'était Nina qui m'avait capturé. Donc, je pense qu'ils ne devraient pas tarder à nous retrouver."
Je redresse la tête, il y a quelqu'un. Je renifle ils sont plusieurs.
"-Lune à envoyé des loups garou, si tu es en frénésie, il t'accepterons comme chef, sinon ils vont te tuer."
Je fait comme si je pensais avoir rêvé. Et me tourne vers Lynn.
-En fait il y a qu'un seule façon de savoir si ils sont empoisonnés.
J'empoigne un des fruits et mords dedans.Je fais semblant d'avaler et simule ma frénésie. Je me transforme partiellement et prends un air sauvage. Aider par le peu de jus que j'ai ingurgité, j'imite mes élans sanguinaires. Les loups envoyés par Lune arrivent . D'ailleurs, ils sont eux aussi partiellement transformés. Je me tourne vers eux et grogne. Le chef s'avance et s'incline devant moi. Je le regarde, la tête sur le côté. Je m'approche et tous les autres s'inclinent. Je prends le bras du chef et fais glisser mes griffes dessus, laissant de profonds sillons. C'est une façon de le marquer, de montrer qu'il est "à moi" . Il grogne presque de plaisir et se poste à côté de moi lorsque je me tourne vers mon amie.
"-Dis-moi que tu fais semblant !
-Oui
-Sérieux!? punaise, tu le fais trop bien !
-Comment je fais pour ne pas blesser Lynn en restant en frénésie ?
-euh...Envoie un de tes loups la poursuivre et le temps qu'il revienne et tout tu aura certainement trouvé une solution. "
Je soupir intérieurement. Puis je vois Lynn s'enfuir. Je retient d'un geste du bras mon "lieutenant" et me tourne vers les autres. Je m'approche d'un jeune loup, taillé pour la course. Je lui ordonne de la rattraper et de la ramenée. Tout ça en langage des loups, langue que je ne me souviens pas d'avoir apprise...
Je me tourne vers Heston. Comment je connais son nom ? Et lui demande de me montrer leurs "Base" . Leur repère est constitué de cabane disposées en cercle. Mon lieutenant m'explique le fonctionnement de leurs clan et je me retrouve dans un sorte de chambre. Bon, et maintenant ? J'aperçois une coupelle de fruits. J'en prends un et sors, un loup en frénésie ne resterait pas planté là. Je commence à mordre dans le fruit . Je sais que je vais entrer en frénésie, mais il faut bien que je réitère le geste, sinon Lune va se demander pourquoi je reste si longtemps en frénésie... je fais donc à nouveau semblant d'avaler. Mince, je crois que j'en ai pris un peu trop... J'ai vraiment envie d'arracher la te à quelqu'un. Mais bon, j'arrive encore à me contrôler. Je m'apprêtais à continuer à manger le fruit, lorsque qu'un de mes loups me défit. Je me tourne vers lui, je jette le fruit et montre les crocs. Il Veut qu'on se frappe, ok... Je lui saute dessus et commence à le mordre très fort au niveau des pectoraux. Je le griffe un peu au passage. Il riposte en m'envoyant valser d'un coup de pied. Je laisse toute ma rage déferler et fonce sur lui, je commence à le griffer et à le frapper. Quelques minutes plus tard, je m’écarte de sa carcasse. Ma meute m'acclame. Je lèche le sang que j'ai autour de la bouche. Étonnée, j'aperçois Lynn, tenue par un jeune loup. Je ne pensais pas qu'elle serait si rapidement attrapé. Je fais signe qu'il l'attache à l'arbre près de ma cabane.
-On s'amusera avec plus tard...dis-je devant la mine déçue des autres
Un sourire sadique s'affiche sur le visage d'Aroon, (celui chargé de l'attrapé et de l'attaché à l'arbre ), et il commence à mordiller Lynn au niveau des côtes. Je grogne pour l'avertir qu'il n'a pas intérêt à l'abîmer.
Le lendemain, heston vient me prévenir qu'un nouveau loup a été libéré. Je sélectionne quelques loups pour venir avec moi.

Je suis perchée dans un arbre. J'ai ordonné au membres de ma meute d'attendre qu'il se réveil. Je prends un fruit, je vois que théo commence à bouger. Je mords un fois dedans et saute sur une branche plus basse. Le métamorphe se lève . On l'encercle.
-zoé.dit-il la voix tremblante, zoé, s'il te plaît redeviens toi même !
Je ris et m'avance. D'une main je lui empoigne la main, et tire un coup sec dessus. Je lui ai déboîté la main... Ça me dégoûte de faire ça... Puis je me détourne. Mes loups se jettent sur lui et le ligotent.
Je regarde de loin Irane attaché le jeune métamorphe à côté de Lynn. Il ne peut s'empêcher de mordre son prisonnier. Je m'approche de lui en grognant et lui donne un claque sur la tête. Il se détourne et s'apprête à partir. Je crois que j'ai avalé plus de jus de ces fruits bizarres que je ne le pense, car je ne peux m'empêcher de sauter sur le dos du grand loup et le mordre dans le cou.

Je regarde Lynn et Théo gigoter en me suppliant de redevenir moi-même.
"-Ne cède pas zoé! Tu es sur la bonne voie ! Tu peux très facilement réussir à bidouiller un truc pour pouvoir t'enfuir en passant par dessus le mur. Si tu pleure, tu es morte et nous tous aussi !"
Je ravale mes larmes et me détourne. Je visite le territoire pendant toute la matinée . En rentrant, j'aperçois Irane entrain de lécher le ventre de Lynn. Ça veut dire, qu'il a hâte de planter ses crocs dans sa peau . Je m'approche.
-Patience mon grand. Bientôt tu vas pouvoir l'égorgée après l'avoir griffée et mordue. dis-je d'une voix empreinte de désire.
Il se tourne vers moi et me lèche la joue et part.
"-Marque d'affection ?
-De quoi ? le fais qu'il me lèche la joue ?
-Oui
-Ouais. Tu devrais le savoir.
-Bah non, se genre de truc s'est propre à chaque meute.
-Ah."
IL faut que je trouve une raison pour ne pas les tuer tout de suite...
Malheureusement, deux jours plus tard, je n'ai plus aucune excuse pour ne pas en sacrifier un des deux. Je me tourne vers ma meute qui s'est massée en cercle autour de l'arbre.
-Lequel en premier ? demandais-je
Ça me brise le cœur d'être aussi cruelle...
-La louve, grognent les trois quart des loups
Je détache mon amie, qui avait été pendue par les bras. Et la bloque en lui serrant les bras autour de la taille, lorsqu'elle tente de s'enfuir.
-Où tu vas comme ça ? dis-je, Aroon ? Je pense que tu as le droit d'être le premier.
Le concerné s'approche et me l’arrache presque des bras. Il la mord longuement dans le cou, puis la passe à Irane qui prend son visage en ses main munie de griffes, et lui mord violemment la lèvre. Oh! L'enfoiré ! J'ai envie de lui arracher la tête ! Lynn passe de loup en loup et chacun la mord ou la griffe . Puis elle me revient et je la regarde. Elle est couverte de blessure, et dans ses yeux brille une lueur de vengeance. Je lui tourne la tête pour atteindre l'espace de sa peau "réservé" au chef, dans la nuque un peu plus loin que l'oreille . Et je la mords. Puis je la laisse tomber au sol. Elle tente de se relever. Je pose un pied sur elle, pour l'immobiliser.
-ON va la laisser crever où ?demandais-je
Irane, Heston et moi avions décidés qu'on allait las laisser mourir doucement, seule.
-Au pied du mur !
Je hoche la tête.
"-Tu pourras peut-être réussir à t'enfuir et prévenir quelqu'un ."
Je détache Théo. On procède de la même manière avec lui, puis on emmène les deux victimes au pied du mur. Je regarde la hauteur du mur.
-J'ai bien envie de les accrochés en haut...
Tous acquiescèrent. Je prends le corps de Théo et commence à monter . Lorsque j'arrive en haut, je vois l'autre côté. C'est une ville en ruine. Puis j'attache le métamorphe par les poignets et redescends pour faire pareil avec Lynn. Arrivée en haut, je vois au loin quelqu'un que je connais. Matt. Il est accompagné de ses amis et d'Hélise .
-Que se passe-t-il ,dit Heston.
Que faire ? Il ont remarqués mon hésitation. Je grogne et montre les dents.
-Il y a de jeunes loups juste en bas et une douce métamorphe chat...
Quelque uns de mes loups commencent à monter. Lorsqu'ils arrivent en haut. Ils sautent, moi aussi d'ailleurs. La chute va être rude... Je m’agrippe à la branche d'un arbre. Puis je me laisse tomber, j'ai garder le corps de lynn, elle respire encore. Je la pose délicatement. Je me redresse, Heston, Aroon, Irane et Kame sont entrain de se battre avec Matt et ses complices. Je me dirige vers eux, Aroon mord dans un des fruits de Lune et me le tend. Il devient encore plus sauvage et commence à prendre le dessus sur matt. Je mord rageusement dans le fruit et saute sur Aroon. Je m'acharne sur lui. Je continu même une fois qu'il est mort . Quelqu'un s'approche.
-Zoé.dit une voix apaisante, zoé c'est moi matt. Je pense que tu peux le laisser, il est totalement mort.
Je repousse mes élans sanguinaires et respire à fond. Il fait mine de me faire un câlin .
-Ne t'approche pas.
J'avais dis cette phrase sur un ton très agressif. Je me tourne vers lui et croise son regard désolé.
-Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?
-Matt je suis dangereuse, j'ai été trafiquée et droguée.
-Mais non, je suis sûr que tu ne l'es pas tant que ça .
-Matt, j'ai tué Lynn.dis-je en fondant en larme
Il se fige. Puis je me souviens qu'elle n'est pas encore morte, et qu'elle n'est pas loin. Je me souviens aussi de théo et de maxime, jenny et l'autre garçon . Je redresse la tête
-Matt, il y a de jeune surnaturelle coincés dans se bâtiment, il faut que tu ailles les sauver d'une mort horrible. Pendant se temps, je m'occupe de Lynn, elle n'est pas vraiment morte, mais ce n'est pas pour dans longtemps.
-Oui, mais je pense que ce serait plus simple de les sauver si tu venais.
Je hoche la tête et retire ma veste. je cours vers lynn et l'enveloppe dedans, j'en profite aussi pour la tirer sous un arbre. Je me tourne vers la métamorphe chat, qui m'avait suivit .
-Hélise, il faut que tu fasse semblant que je t'ai capturée, comme ça je retourne de l'autre côté du mur avec toi, ça fait diversion pendant que Matt et les autres passent par la porte.
-D'accord.dit-elle
Matt arrive et grimace zen voyant l'état de sa sœur. je lui explique le plan et nous partons...
Matt arrive et grimace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-de-fictions.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lycée des paranormaux Livre I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lycée des paranormaux Livre I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde de Fictions :: Textes travaillés. :: En cours de réécriture-
Sauter vers: